Stéphane Théri

Site officiel

Ecrivain - Romancier - Scénariste -Dialoguiste - Consultant - Formateur

Les débuts d'un grand !

(page en construction)

John

Steinbeck

"On peut être fier de n'importe quoi

si c'est tout ce que l'on a.."

John Steinbeck

La route de Los Angeles

 

John Steinbeck, de son vrai nom, John Ernst Steinbeck est un écrivain américain. Il est né le 27 février 1902 à Salinas (une petite ville de Californie) et mort le 20 décembre 1968 à New York. Il est l’auteur de grands classiques de la littérature, dont Des souris et des hommes, Les Raisins de la colère ou À l’est d’Éden. Il a reçu le Prix Nobel de littérature en 1962 pour son chef d'oeuvre " Les raisins de la colère". il est l’une des plus importantes figures de la génération perdue américaine.

 

 

Fils du trésorier du comté de Monterey et d’une ancienne enseignante passionnée de lecture et d’écriture, John grandit à la campagne, entouré de ses 3 sœurs . Enfant, il passe ses étés dans les fermes aux côtés d’ouvriers agricoles dont certains sont des immigrés. Ces gens simples lui offriront plus tard l’inspireront pour l'écriture de ses romans. A cette époque encore incertaine, le jeune garçon pose d’ailleurs déjà ses premières lignes de texte. Son diplôme en poche à l’école de Salinas, il se lance dans des études de littérature à l’Université Stanford. Il abandonne toutefois les cours en 1925 pour partir à New York et tenter de faire publier ses écrits. Face au refus des éditeurs, Steinbeck retourne en Californie. Il travaille comme gardien et guide touristique au lac Tahoe à partir de 1928. Un an plus tard, il parvient enfin à publier son premier roman, "La Coupe d’or". Le succès n’est pas au rendez-vous. John tente de gagner sa vie en créant une entreprise de fabrication de mannequins. Hélas, il fait faillite et rentre avec son épouse près de sa ville natale, où ses parents lui offrent un logement et l’aide financière qui lui permettront de continuer d'écrire.

 

Steinbeck enchaîne alors les publications avec : Les Pâturages du ciel (1932), Le Poney rouge (1933), Au dieu inconnu (1933) et enfin Tortilla Flat (1935), qui lui apporte son premier prix littéraire local. Pris d’amitié pour son éditeur Pascal Covici, il continue sur sa lancée et sort En un combat douteux (1936) puis Des souris et des hommes (1937), œuvre qui remportera un grand succès grâce à son adaptation théâtrale.